ACCUEIL
SAINT CÔME ET MARUEJOLS
Histoire:
 
 
Origine du nom :
 
Une charte de 918 indique que, près de la villa BRUUS (BRUIS vers 1043 1060) est l'ecclesia Sanctorum Cosme et Damiani . Le toponyme bruus (ou bruis) vient du gaulois BRUCUS, « bruyère ». Le patronyme Saint Cosme le supplantera dès 1156. (M . ALIGER dans "la Vaunage Gallo-romaine")
Le château actuellement la mairie (racheté en 1883) abrite l’horloge dont le campanile a été remplacé à la même époque par la tour actuelle ayant la forme de minaret.
 Elle abrite l'horloge depuis 1839, l'ancien mécanisme est exposé dans le hall de la mairie.
-La commune a connu une occupation aux périodes néolithique, préromaine, romaine, Moyen Âge, et temps modernes, le village se déplaçant au gré des occupations des sommets vers la plaine, de mourressipe vers le village actuel en passant par Ardezan.
De nombreux vestiges marquent toutes ces périodes : cabanes oppidum, villa, mosaïques    , tête de négrillon,
 dolium      , voie pavée, puits romain , capitelles, garennes, murs de pierres sèches, moulin à eau, à vent, à huile,griffes et sources.
Maruéjols aujourd'hui hameau de Saint Côme était un village distinct jusqu'en 1812 son nom signifie «grande clairière» en gaulois.
Alimenté en eau par la source de fontarame, il était traversé par le chemin du sel qui arrivait de Sinsans et passait par Porte de vaunage. Le dit chemin est bordé de deux hauts murs de pierres sèches , la restauration est entreprise par l'association Les Ami(e)s du moulin de Saint Côme.
 
 
Le moulin
Datant du XVIe ou du XVIIe siècle, ayant cessé son activité à la fin du XIXe siècle, le moulin de Saint-Côme, planté sur la colline à 200 mètres d’altitude face à la tour hellénistique de Mouressipe offre un panorama sur la Vaunage. La vue s'étend de la chaîne des Baux au Pic Saint-Loup.
 
 
Le lézard
Ancien mécanisme
réfection clocher de la mairie
Dolium
Mosaïque du Mas de Foulc
Tete negrillon découverte en 1840 près de la source de font d'Aran (fontarame)